Andriy Golub Correspondant spécialisé dans la politique ukrainienne

Qui est Valeriy Zaluzhny et pourquoi est-il un exemple de réussite pour les Ukrainiens

Guerre
16 novembre 2022, 14:02

Avant même le début de la grande l’invasion russe, le général Valeriy Zaluzhny jouissait d’une image positive. La guerre l’a rendu de plus en plus populaire au sein de la société ukrainienne.

Dans la soirée du 24 février, jour d’horreur pour la majorité des Ukrainiens, la page officielle du commandant en chef des forces armées Valery Zaluzhnyi a publié un appel qui se concluait ainsi: «Les Russes n’ont pas réussi le blitzkrieg. Ils se laveront avec leur propre sang ! La vérité est avec nous. Dieu est avec nous. Et la Victoire sera à nous ! ». Le fait même de l’apparition du message est devenu plus important que les mots. Plusieurs allocutions similaires du président Volodymyr Zelenskyi ont témoigné que la gestion des deux structures clés pour la survie du pays (l’armée et l’administration civile) a été préservée. L’armée existe, elle est active et les dirigeants ne vont pas baisser les bras.

Au cours des premiers mois les plus difficiles de la guerre, de tels messages ont servi de réconfort important pour la population, qui n’était pas directement impliquée dans les combats. Zaluzhnyi est apparu moins souvent en public. De nombreuses vidéos d’équipements russes détruits et de nouvelles, d’abord sur le ralentissement de l’avancée russe sur Kyiv, puis sur son retrait constituent autant de preuves de réussite de la mission du général et de son état major. Par ailleurs, les allocutions de Zaluzhnyi ont contribué à plusieurs reprises à renforcer l’unité interne de la société.

Cela a été particulièrement évident en avril, lorsqu’il est devenu indiscutable que le plan russe visant à conquérir complètement l’Ukraine avait échoué. À Kyiv une fois que la menace d’encerclement était passée) les signes de la lutte politique interne habituelle pour l’Ukraine ont commencé à apparaître. Tout d’abord, les accusations publiques des autorités pour certains méfaits, allant jusqu’à la trahison directe des intérêts du pays, sont devenues plus fréquentes. La plupart des accusations ont été formulées non pas par des politiciens de l’opposition, mais par les prétendus « leaders d’opinion publique ». Ce sont des blogueurs avec une large audience sur les réseaux sociaux. En Ukraine, beaucoup de ces personnes sont soupçonnées de coopération avec l’un ou l’autre groupe politique (tant au gouvernement qu’au sein de l’opposition). Par exemple, il arrive que des pages de telles personnes publient presque simultanément des messages sur un sujet donné qui ne diffèrent que très peu en termes de mots ou de stylistique.

 

Valery Zaluzhnyi avec sa femme

En avril, les principaux messages étaient centrés sur ces idées: une possible trahison lors de l’abandon de Kherson par les troupes ukrainiennes, une mauvaise organisation de la défense de Marioupol (qui était alors encerclée) et un prétendu conflit grave entre Zelensky et Zaluzhny, en raison de la jalousie du président vis-à-vis de la popularité du chef militaire.

Zaluzhny est alors intervenu publiquement à plusieurs reprises. « Une fois de plus, j’appelle tout le monde, en particulier les blogueurs à large audience, à s’abstenir d’évaluer publiquement les opérations de combat, la logistique, le soutien et les décisions des commandants », a-t-il écrit le 11 avril. « Je veux lancer un appel aux hommes politiques qui, étant dans les villes de l’arrière, parlent de « trahison » et font des « évaluations » de la situation opérationnelle. Vos déclarations sont si irresponsables, que l’ennemi pourrait prendre une localité sans aucun problème et que la reddition du pays serait en préparation, vous insultez nos soldats », a-t-il déclaré le 23 avril.

 

Zaluzhnyi dans la ville de Rivne

Il est significatif que les appels de Zaluzhnyi aient affecté le comportement des porte-parole publics. Les conversations et les critiques se sont quelque peu calmées. Cette digression assez longue du sujet principal est nécessaire pour expliquer le contexte de la vie en Ukraine ces derniers mois. Sans cela, il est impossible de comprendre le rôle du général Zaluzhny. Maintenant, il est bien plus qu’un simple chef de guerre. Peu de gens ont réussi à mettre fin (au moins temporairement) aux querelles dans le segment ukrainien des réseaux sociaux.

Une part importante de cette influence symbolique a été créée principalement par les Forces de défense et surtout par ces soldats qui battent l’ennemi sur les lignes de front tous les jours. Mais il faut aussi comprendre que les forces armées ukrainiennes ont toujours été l’une des trois institutions de la société ukrainienne en tête de liste en termes de confiance du public. Les deux autres étaient l’église et les bénévoles (citoyens qui aident à subvenir aux besoins de l’armée). Par exemple, selon une institution des sondages Centre Razumkov, en août 2021, environ 63 % des citoyens faisaient totalement ou partiellement confiance à l’armée. La guerre n’a fait qu’intensifier la tendance. En août 2022, l’indicateur atteignait 93 %.

 

Zaluzhnyi avec sa fille Khrystyna

En d’autres termes, toute la société fait confiance à l’armée, mais en ce moment elle s’est personnalisée à l’image de Zaluzhnyi. Et là, c’est la mérite du général lui-même déjà. Il a été nommé à son poste actuel à une époque où beaucoup de monde le considérait plutôt comme une punition, et pas comme un succès professionnel. С’est arrivé en juillet 2021, il y a un peu plus d’un an. Le conflit entre les chefs du ministère de la défense et de l’état-major général atteint alors son paroxysme. Et le mot « conflit » est trop doux ici. Combien de pays connaissez-vous où le commandant en chef des forces armées poursuit le ministère de la défense en justice? Et c’était l’Ukraine en 2021. L’ancien commandant en chef Ruslan Khomchak a contesté la réprimande du ministère devant le tribunal. Il était de notoriété publique que Khomtchak et le ministre de la Défense de l’époque, Andriy Taran, ne se sont même plus salués. De plus, en raison de la maladresse de la nouvelle procédure, les achats pour les besoins de la défense ont été bloqués depuis six mois.

La nomination de Zaluzhnyi a en soi supprimé le conflit entre l’état-major général et le ministère de la Défense. Plus important encore, il s’agit de l’une des rares nominations des premières années de Volodymyr Zelensky qui n’a pas suscité de controverse dans l’opinion public.

Le fait est que la majorité des bénévoles pour l’armée et des blogueurs de guerre bien connus, qui ont gagné en popularité après le début de la guerre en 2014, n’ont pas soutenu Volodymyr Zelensky lors des élections. C’était sans surprise, car il a fait campagne sur les slogans de retour à la paix par la négociation, et s’était bien loin du sujet de l’armée, qui, au contraire, a été soulevé par son adversaire Petro Porochenko. Cependant, le 27 juillet 2021, la nomination de Zaluzhnyi a trouvé un bon écho dans ce milieu patriotique. « En évaluant les changements de leadership de Khomtchak à Zaluzhnyi, absolument tous les amis que j’ai interrogés, en qui j’ai confiance, ont dit que c’était une victoire à 100% », écrivait ce jour-là Roman Burko, le fondateur de la communauté internationale de volontaires InformNapalm. Beaucoup de commentaires similaires ont été publiés sur les réseaux sociaux.

 

Zaluzhny et Klitschko au mariage d’un militaire

Déjà à cette époque, Zaluzhnyi avait acquis une bonne réputation tant au sein de l’armée que dans l’opinion public qui lui était proche. La raison ne réside pas seulement dans les détails de sa biographie, bien qu’elle soit typique. C’est un jeune général (49 ans) qui n’a jamais servi dans l’armée soviétique et qui a reçu son éducation militaire à l’époque de l’Ukraine indépendante. En 2009, il est devenu le plus jeune chef de la 51e brigade mécanisée des forces armées ukrainiennes, alors la plus importante. En 2014, il a participé directement à la défense contre l’invasion russe dans la direction de Debaltseve, où se sont déroulées des batailles les plus féroces de la première phase de la guerre.

Néanmoins, la principale composante de l’image de Zaluzhnyi est sa proximité avec les gens. En d’autres termes, il n’est pas un chef militaire sur un piédestal, mais plutôt « un général qui vit dans la cour d’à côté ». Il peut calmement dire dans une interview qu’il aime lire Zhadan plus que sa musique (Serhiy Zhadan est un écrivain et musicien de rock très populaire en Ukraine), et quant à la musique, il aime la « disco des années 80 ». Il peut venir à l’enterrement d’un soldat tombé et s’agenouiller devant la tombe. Vous pouvez facilement trouver en ligne une photo de lui et de sa femme en train de se détendre dans un bar: ils ressemblent à un simple couple qui pourrait vraiment être vos voisins.

Il est emblématique qu’en Ukraine, Zaluzhny soit devenu un héros des mêmes du genre de Chuck Norris facts. Quelques exemples: « Quand Zaluzhny entre dans une pièce sombre, il n’allume pas la lumière, il éteint l’obscurité » ou « Zaluzhny ne fait pas de pompes. Il repousse la Terre loin de lui ». Ce genre de blagues fait généralement référence à un type spécifique de personnage de film : des gars ordinaires qui ne se démarquent pas, mais qui peuvent vous frapper à la mâchoire s’ils voient une injustice. En fait, c’est la meilleure explication pour laquelle Zaluzhny est devenu si populaire en Ukraine. Pour les gens, en plus de tout le reste, il est aussi le symbole d’un nouveau modèle de réussite, une sorte de rêve ukrainien : un homme vit dignement, sans orgueil, fait des efforts et réussit. Et cela signifie que demain vous pouvez devenir un nouveau « Zaluzhny », si vous faites un effort.