Alla Lazaréva Сorrespondente à Paris du journal Tyzhden

Un million d’Ukrainiens se sont déjà inscrit en vue d’être mobilisés

EN BREF
21 mai 2024, 18:37

Retrouvez l’actualité ukrainienne du 21 mai

Les premiers jours de mobilisation en Ukraine montrent que la majorité des hommes du pays mettent rapidement à jour leurs coordonnées pour rejoindre l’armée.

Dans les premiers jours qui ont suivi l’adoption de la nouvelle loi sur la mobilisation, des files d’attente se sont formées dans de nombreuses grandes villes ukrainiennes devant les commissariats militaires. « À dix heures et demie du matin, il y avait déjà une énorme file d’attente. Andriy, un informaticien de 25 ans, dit que son numéro est 169 », rapporte Hromadske. « Andriy souhaite demander un report. C’est la deuxième fois qu’il vient ici. La veille, il était en retard ».

La nouvelle loi sur la mobilisation est entrée en vigueur le 18 mai. Jusqu’au 16 juillet, toutes les personnes astreintes au service militaire, les appelés et les réservistes âgés de 18 à 60 ans doivent mettre à jour leurs données via l’application Reserve+, auprès du Service administratif central de l’Ukraine ou du Centre territorial des effectifs militaires, a indiqué le ministère de la Défense. L’Ukraine est soumise à la loi martiale et à la mobilisation générale pour les hommes.

Lire aussi:   Anciens combattants : comment l’Ukraine apprend à s’occuper d’eux  

A la date du 21 mai, plus d’un million d’Ukrainiens se sont déjà inscrits sur l’application Reserve+ qui est configurée pour enregistrer les militaires, les conscrits et les réservistes, informe le ministère de la Défense ukrainien. 700 000 citoyens ont déjà mis à jour leurs données. Kateryna Chernohorenko, vice-ministre de la défense pour le développement numérique, a déclaré : « La Réserve+ prouve que les Ukrainiens sont courageux, qu’ils choisissent l’Internet et qu’ils croient en la numérisation. Le numérique n’est pas seulement une commodité, c’est déjà un mode de pensée et un style de vie dans notre pays. C’est 83 fois plus de gens que ceux qui sont venus mettre à jour leurs données par le biais des centres administratifs et dix fois plus que par le biais des bureaux de recrutement ».

Le 17 mai, le ministère ukrainien de la Défense a lancé l’application Reserve+ pour toute personne astreinte au service militaire. L’application se télécharge sur les smartphones, elle permet à chacun de mettre à jour très rapidement son livret militaire. À partir du 18 juin, un QR code apparaîtra dans l’application Reserve+. En le scannant, les représentants des autorités pourront vérifier instantanément les informations sur le statut d’une personne astreinte au service militaire: appelé ou réserviste.

Lire aussi:   Le rédacteur en chef du Ukrainian Week part sur le front  

La vice-ministre de la justice, Olena Vysotska, a déclaré que plus de trois mille condamnés avaient déjà demandé une libération anticipée pour servir dans les forces armées et participer à la défense de l’Ukraine. Mme Vysotska a souligné que tous les prisonniers qui se sont portés candidats ne seront pas engagés, car la loi limitera les catégories de détenus qui peuvent prétendre à rejoindre l’armée. De plus, un certain nombre de ces personnes pourraient ne pas être en mesure de passer l’examen médical si elles sont diagnostiquées comme atteintes du VIH, de la tuberculose ou de l’hépatite. Le 8 mai, la Rada a adopté la loi 11079-1, qui permet à certaines catégories de prisonniers d’être mobilisés dans les forces armées.