L’Ukraine passe un nouveau cap vers son intégration européenne, la Rada crée un registre militaire électronique et les camioneurs polonais mettent fin à leur blocus

EN BREF
16 janvier 2024, 19:22

Retrouvez l’actualité ukrainienne et internationale du 16 janvier

L’Ukraine et la Commission européenne ont convenu de commencer à examiner la législation ukrainienne, ce qui constitue une nouvelle étape vers l’ouverture des négociations sur l’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne, a annoncé sur son compte Twitter Ursula von der Leyen. « Cher @ZelenskyyUA. Nous sommes de tout cœur avec vos soldats sur la ligne de front. Garder la foi en un avenir européen leur donnera de la force. La Commission fait avancer le processus d’adhésion », écrit-elle. L’examen devrait commencer dès que possible après l’arrivée de la délégation ukrainienne à Bruxelles. Le gouvernement doit tout mettre en œuvre pour que cela se produise une semaine plus tard, selon Volodymyr Zelensky. Le président ukrainien et Ursula von der Leyen se sont également concentrés, durant leur entretien, sur des moyens pour débloquer une aide européenne à long terme de 50 milliards d’euros lors du sommet du Conseil de l’UE du 1er février, au cours duquel les Européens espèrent parvenir à un consensus sur cette question.

Lire aussi: Au Conseil européen, la présidence annonce un accord pour l’ouverture de négociations de l’Ukraine et la Moldavie pour une adhésion à l’UE 

La Verkhovna Rada d’Ukraine a adopté un projet de loi sur la création d’un registre complet des personnes astreintes au service militaire. Selon les législateursь сela permettra de collecter rapidement les données militaires et de transcrire les papiers destinés aux militaires dans un format numérique. En particulier, une carte d’identité militaire électronique va être créée. Le registre électronique unifié des personnes astreintes au service militaire « Oberih » est un document officiel contenant des informations sur tous les conscrits, les personnes astreintes au service militaire et les réservistes âgés de 18 à 60 ans. Les données du registre sont collectées à partir de différents registres d’État. Elles proviennent notamment du ministère des finances, du ministère de l’intérieur, du ministère de l’éducation et des sciences, de l’administration judiciaire de l’État, du fonds de pension, du ministère de la santé, du ministère de la politique sociale, de la CEC, du service des gardes-frontières de l’État et d’autres agences.

Lire aussi:   Ihor Loutsenko : « La guerre sera longue »  

Le gouvernement polonais et les camionneurs, qui bloquent les postes de contrôle routier à la frontière ukraino-polonaise depuis novembre, se sont mis d’accord pour suspendre leur action, rapporte la BBC. Varsovie s’est déclarée prête à faire des compromis dans l’intérêt des transporteurs, tandis que les routiers ont indiqué qu’ils donneraient aux autorités jusqu’au 1er mars. Si aucune solution n’est trouvée d’ici là, ils reprendront leur blocus. L’accord a été signé ce mardi, le 16 janvier, par le ministre polonais des infrastructures, Dariusz Klimczak, et des représentants des manifestants. Le ministre n’a pas précisé quels compromis le gouvernement pourrait faire en conséquence. Mais il a déclaré que les questions soulevées étaient « complexes et qu’elles se posaient à nous depuis de nombreuses années ». Elles concernent non seulement le ministère des infrastructures, mais aussi d’autres domaines de la politique étrangère et intérieure.