Le premier ministre slovaque visé par un attentat

EN BREF
15 mai 2024, 15:40

Retrouvez l’actualité internationale du 15 mai

Le premier ministre slovaque Robert Fico a fait l’objet d’une tentative d’assassinat, rapporte la presse slovaque, ainsi que la page Facebook de Fico.« Aujourd’hui, on a tenté d’assassiner R. Fico. Il a reçu plusieurs balles et son pronostic vital est engagé. Il est actuellement transporté par hélicoptère à Banská Bystrica, car le voyage jusqu’à Bratislava serait trop long, compte tenu de la nécessité d’une intervention urgente. Les prochaines heures seront décisives », précise le communiqué de presse officiel.

Selon le média slovaque Aktaulity.sk, cette agression a eu lieu immédiatement après une réunion du gouvernement, mercredi, à Handlowa, 190 km au nord-est de Bratislava. Plus tard, l’information concernant les coups de feu tirés sur le premier ministre a été confirmée par le porte-parole du ministère de l’intérieur, Matej Neumann. « J’ai entendu trois ou quatre coups de feu. J’ai vu Fico être soulevé du sol », a témoigné le journaliste Daniel Vrazhda en décrivant l’incident.

Lire aussi:   Infox: « Selon France 24, Kyiv préparait un attentat visant Emmanuel Macron lors de sa visite en Ukraine »  

Seules quelques personnes attendaient sur le site près de la maison de la culture de Handlowa, précise la presse slovaque. Parmi les quelques personnes qui attendaient le Premier ministre Fico à Handłowa, aucune n’a sifflé ou crié de slogans anti-gouvernementaux. Seul un homme tenait une affiche contre le gouvernement. La fusillade s’est produite lorsque Fico s’est approché pour serrer la main des personnes rassemblées.

Selon spravy.pravda.sk, le premier ministre a été touché à l’estomac et à la poitrine. L’agresseur lui aurait crié « Robo, viens ici !», puis s’est mis à lui tirer dessus. Fico aurait été touché à l’estomac et à la poitrine. L’auteur du crime est probablement un retraité de Levytsy, âgé de 71 ans. La police l’a arrêté immédiatement. Selon le média Denník N, il a tiré avec un pistolet à canon court, qu’il possédait légalement.

Lire aussi:   L’Ukraine carpatique, une autonomie désespérée au sein de la Tchécoslovaquie  

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a qualifié d’« horrible » l’attaque contre le premier ministre slovaque et a souligné que l’Ukraine « condamne fermement cet acte de violence contre le chef du gouvernement d’un État partenaire et voisin ». « Tout doit être mis en œuvre pour que la violence ne devienne pas la norme, dans aucun pays, sous aucune forme et dans aucun domaine. Nous espérons sincèrement que Robert Fico se rétablira rapidement et nous exprimons notre solidarité avec le peuple slovaque », a-t-il ajouté.